• Depuis aussi longtemps que je me souvienne, je ne me suis jamais vraiment aimée.

     

    Quand j’étais ado je disais régulièrement que j’avais des traits sévères et je me demandais souvent comment me percevaient les gens.

     

    Vous savez, ce genre de questionnement qui fait qu’on se sent constamment observé.

     

    Aujourd’hui je sais bien que les gens ont autre chose à faire que me scruter en permanence mais pour autant cette perception n’a pas changé.

     

    J’ai toujours eu ce besoin de plaire, de me fondre dans le décor, de coller à ce qu’on attendait de moi.

     

    Je n’ai jamais fait d’esclandres, je ne voulais surtout pas me faire remarquer. Car se faire remarquer c’est prendre le risque de faire un faux pas et donc d’être jugé.

     

    Aujourd’hui je travaille sur moi, je vous en ai souvent parlé. J’essaie de régler des problèmes ancrés sans avoir encore trouvé LE truc qui m’aidera à tout nettoyer.

     

    Alors oui j’entends souvent « Tu en as conscience c’est déjà un grand pas. » Oui mais non !

     

    Bien sûr j’en ai conscience et bien sûr j’ai la volonté de changer tout ça mais ça ne suffit pas.

     

    Pas quand on a une option « auto-sabotage » ancrée en soi. Pas quand on est tellement habituée à être comme ça que le corps et l’esprit ne se suivent plus.

     

    Les réflexes archaïques sont toujours là et je peux vous assurer que, quand je prends conscience de mes réactions, je les trouve vraiment bien nommés !

     

    Parce que ces réactions sont d’un autre temps, servant de protection à quelque chose qui ne devrait plus être là.

     

    Et ça influence de plus en plus mes relations aux autres, et surtout aux personnes qui me sont les plus proches. Mon mari et mes enfants.

     

    J’en suis à un point où je ne supporte plus Big Brother et ses « jérémiades », je ne supporte plus son contact physique !

     

    Et je sais que chez moi c’est une technique de survie et ça me rend malade de voir mon corps la mettre en place contre mon fils.

     

    La dernière personne contre laquelle mon corps avait réagi de la sorte c’est mon beau-père, peu de temps avant qu’il ne commence à lever la main sur moi.

     

    La fois précédente c’était un garçon qu’une amie avait rencontré en boîte et sur lequel j’avais hurlé en lui disant de ne pas me toucher (alors qu’il m’avait juste frôlé l’épaule). Ça avait fait rire mon amie mais quelques jours plus tard elle m’annonçait qu’il avait tenté de la violer.

     

    Et j’ai d’autres anecdotes dans le même genre. J’ai toujours pensé que c’était une sorte de 6ième sens pour me protéger.

     

    Mais pourquoi maintenant ? Et surtout, surtout, pourquoi contre mon fils ?

     

    Il est éprouvant c’est vrai mais il n’est pas un danger !

     

    Et le pire dans tout ça c’est que, ne sachant pas d’où ça me vient, je ne sais pas contrôler cette sensation. Et j’en arrive à le repousser, lui qui a tant besoin de moi, de nous ses parents.

     

    Il est energivore et chronophage, est-ce ça que mon corps ressent comme du danger ?

     

    Ou est-ce qu’il réveille trop de choses en moi qui refusent de sortir car ça mettrait mon équilibre en péril ?

     

    Ou encore est-ce qu’il va se mettre en danger comme ses propos peuvent parfois nous le faire supposer ?

     

    Ou alors est-ce mon empathie qui agit comme un miroir ? Me faisant tant ressentir ce que vit Big Brother que j’en deviens comme lui ?

     

    Honnêtement je suis perdue et je peux vous assurer que je ne suis pas fière de ressentir et d’écrire tout ça.

     

    Je sais pertinemment que Big Brother n'en rajoute pas, qu'il est comme ça tout simplement et que ses réactions sont proportionnelles à sa sensibilité exacerbée, sa sensibilité dans tous les domaines d'ailleurs, mais il y a quelque chose en moi qui interfère. 

     

    Et il n'y a rien de plus frustrant que de ne pas comprendre son fils tout en ne se comprenant pas soi-même. Je suis dans une nébuleuse dont nous nous débattons tous les deux et j'ai de plus en plus de mal à prendre sur moi pour en sortir. 

    Je te hais(me)

    Source photo 


    2 commentaires
  • Vous vous souvenez, la semaine dernière je vous présentais ma lecture de L'enfant atypique, faire de sa différence une force de Alexandra Reynaud. Aujourd'hui je vous fais donc comme convenu mon retour sur ce livre.

    L'enfant atypique, faire de sa différence une force

    Avant toute chose, sachez qu'il s'adresse vraiment aux parents d'enfants atypiques de tous types : les différents DYS, les haut potentiels, les TDA/H, les asperger... tous ceux qui ont des enfants qui sortent du lot et dont le quotidien est souvent si perturbant.

    J'ai d'ailleurs été surprise de voir que le mutisme sélectif était évoqué. Je le connaissais grâce à une lectrice dont la fille en est atteinte mais je n'avais encore jamais lu sur le sujet.

     

    Mon avis

    Non seulement ce livre regorge de conseils, de fiches pratiques et d'outils à photocopier pour aider nos atypiques, mais surtout l'auteure reconnait les difficultés rencontrées par les parents et ça fait le plus grand bien.

    En tant que parent d'enfant atypique, on se sent souvent déboussolé et le comportement de nos enfants passent souvent pour une mauvaise éducation car ils n'entrent pas dans les cases imposées par la société.

    Combien de fois avons-nous pu entendre "Si c'était le mien ça ne se passerait pas comme ça !", "C'est du cinéma", "Il te manipule" ou pire "C'est une mode de dire qu'il est différent" ? 

    Ici, rien de tout ça, Alexandra Reynaud sait ce que nous vivons et ose dire les choses franchement, le tout avec une bienveillance et des conseils emprunts de douceur.

    Et vous ne pouvez pas imaginez à quel point c'est rassurant de lire que c'est difficile pour tous les parents d'atypiques et que c'est normal !

    J'ai reconnu Big Brother dans une grande majorité du livre, évidemment tout ne le concerne pas (et heureusement !) et bien que je savais tout ça sur lui, c'est important de pouvoir le lire afin de normaliser ces différences, afin de se sentir moins seul.

    On a beau dire, en parler avec des personnes qui ne vivent pas la même situation reste très compliqué, et c'est logique, chacun ayant son propre cadre de référence. On ne peut pas imaginer ce que l'on ne vit pas concrètement, d'autant plus quand il s'agit de besoins particuliers.

    Après avoir refermé ce livre, je n'avais qu'une envie, remercier l'auteure pour l'avoir écrit ! Je me suis sentie soulagée, entendue et soutenue. J'ai de nouvelles pistes pour aider et comprendre mon fils et ça, ça n'a pas de prix.

    Si vous avez un enfant atypique, si vous vous sentez paumé, si vous cherchez des réponses à vos questions, n'hésitez plus et foncez acheter ce livre qui est une bénédiction !

     

    Ps : Non je n'ai pas de commission sur les ventes, je suis juste reconnaissante à Alexandra Reynaud de nous l'avoir adressé.

     

     

     

     


    votre commentaire
  • L'EFT c'est quoi ?

    "L’EFT consiste à rééquilibrer le système énergétique du corps.

    L’énergie circule dans tout le corps à travers un système de méridiens. Les méridiens sont des canaux invisibles répartis dans tout le corps qui transportent l’énergie vers les organes et les différents systèmes.

    Si les méridiens ne sont pas des structures physiques on peut toutefois les comparer au circuit électrique d’une maison ou aux veines et aux artères dans lesquels circule le sang.

    Pour être en bonne santé il est obligatoire que notre système énergétique soit équilibré. Toutefois tout au long de la journée il est perturbé, la plupart du temps il se rééquilibre tout seul sans que nous le sachions. Lorsque l’énergie circule avec fluidité dans nos méridiens, nous nous sentons bien physiquement et moralement.

    Mais dans la vie nous sommes toujours à un moment ou à un autre soumis à du stress, un traumatisme qui du coup empêche notre énergie de circuler librement. Si nous ne faisons rien, ces blocages entrainent des dysfonctionnements physiques ou émotionnels, voire les deux.

    L’EFT à la particularité d’être une technique simple, rapide et efficace, elle permet de se libérer purement et simplement de ces blocages afin que l’énergie circule de nouveau librement et de ce fait que nous retrouvions notre état naturel de santé et de bien-être."

    Source

     Mon expérience

    Cela faisait longtemps que je voulais tenter l'EFT à la maison mais n'y connaissant strictement rien, je ne savais pas du tout par où commencer.

    J'ai donc cherché un peu sur le net et c'est là que j'ai découvert le site Doudou Zen qui propose tout un lot de supports pour bien démarrer l'EFT pour les enfants et aussi pour les parents.

    L'EFT pour s'apaiser

    Quand j'ai reçu mes supports, j'ai vite installé les points EFT sur un doudou de la maison grâce au kit doudou zen et je l'ai présenté aux garçons lors d'un moment calme.

    Etant très intrigués par le nouveau look de leur doudou, j'ai pu leur expliquer ce que les coeurs signifiaient et leur faire tapoter les différents points sur leur propre corps.

    Le soir même, suite à une "crise" de Babyglu, j'ai pratiqué moi-même l'EFT sur lui et j'ai été bluffée de le voir s'apaiser en moins d'une minute, lui qui est si souvent pris au piège de ses émotions négatives.

    Et depuis, je le vois régulièrement se tapoter le haut du front (le point le plus facile à retenir) quand il est en colère et il le fait même à ses frères quand ils ne sont pas bien.

    Grâce à la roue des émotions ils peuvent également mieux exprimer ce qu'ils ressentent tout en cherchant au dos une solution qui pourrait les apaiser (en plus de l'EFT).

     

    Les supports Doudou Zen nous ont vraiment permis de découvrir une nouvelle méthode très efficace et que je ne peux que conseiller aux parents pour aider leurs enfants à évacuer leurs émotions et à utiliser sur eux-mêmes également.

    Les supports sont jolis et de qualité, ils se fondent dans le décor d'une chambre tout en étant très utile pour rappeler à l'enfant que l'EFT peut l'aider. 

    En bonus, je vous mets le lien de La chanson de l'EFT qui peut également vous aider pour rendre cette pratique encore plus ludique.


    2 commentaires
  • Vous savez qu'à la maison, j'aime mettre en place toutes sortes d'activités avec les garçons et que je suis toujours désireuse d'en découvrir de nouvelles donc quand j'ai découvert Le guide familial des activités bien-être j'ai tout de suite été conquise.

    Le guide familial des activités bien-être

    En même temps soyons francs, quand il s'agit de livres, j'ai peu de volonté mais je dois bien reconnaître que c'est la première fois que je découvre un guide aussi complet et aussi varié.

    Les activités proposées sont se regroupent en différentes catégories :

    • activités pour réveiller son corps
    • histoires relaxantes
    • activités ludiques
    • activités créatives
    • expression corporelle
    • yoga
    • sports et loisirs
    • méditation
    • retour au calme

    Il est donc très facile de sélectionner une activité en fonction de ce que l'on recherche à l'instant T. D'autant plus qu'une introduction résume chaque partie afin de savoir où chercher.

    Les auteurs sont psychomotricienne, coach sportif, professeur d'EPS, maman créative et enseignante de yoga. Ils ont donc chacun leur domaine de prédilection pour nous proposer les meilleures activités possibles.

    Chaque activité se détaille sur une page seulement. Elles sont donc très simples à mettre en place et ne nécessitent que peu de matériel que nous avons toujours à portée de main. Il n'y a donc même pas besoin de préparer les activités à l'avance.

    C'est donc idéal pour trouver une occupation de dernière minute ou pour se détendre quand ça devient nécessaire par exemple.

    Le guide familial des activités bien-être

    Depuis que je l'ai, ce livre trône sur ma table basse afin que je l'ai toujours à portée de main car il m'est vraiment devenu indispensable. On y trouve de tout, pour des enfants de 3 à 10 ans donc il va nous servir encore très longtemps !

    Les garçons sont fans également et ils adorent le feuilleter pour me demander de faire telle ou telle activité.

    Pour conclure, c'est un livre qui, à mon sens, porte très bien son nom car c'est LE guide que chaque famille devrait avoir pour s'occuper sans prise de tête et surtout en prenant soin de chacun.

     

     


    1 commentaire
  • La plupart des livres Montessori que je connais s'adressent aux bébés ou aux jeunes enfants, alors quand je suis tombée sur le livre Montessori de 6 à 12 ans je l'ai tout de suite voulu !

    Big Brother va sur ses 6 ans et il a besoin d'une approche différente du système scolaire classique qui ne lui convient pas vraiment.

    Heureusement son école maternelle a une approche Montessorienne sur certains points, par exemple les enfants choisissent leur jeu en arrivant, tout est à leur disposition et ils commencent la matinée par un temps libre avant de passer au système d'apprentissage plus classique.

    Moi qui essayait déjà de pratiquer pas mal d'activités et d'approches de la pédagogie Montessori à la maison j'étais ravie de découvrir ce système.

    Mais revenons-en à notre livre ! Ecrit par des éducateurs Montessori, il nous présente très simplement l'approche Montessorienne pour cette tranche d'âge.

    Montessori pour les plus grands

    Les différents chapitres portent sur :

    • Les besoins de l'enfant
    • L'école Montessori en pratique et en théorie
    • Des conseils pour une approche Montessori à la maison
    • Des témoignages d'experts, de parents et d'enfants "montessoriens"
    • Des activités pédagogiques Montessori faciles à mettre en place

    Evidemment, pour quelqu'un qui connait déjà bien cette méthode il y a quelques redondances dans ce livre mais clairement c'est indispensable pour un lecteur qui découvre Montessori.

    Les besoins fondamentaux de l'enfant sont bien détaillés en fonction de cette tranche d'âge et d'ailleurs le choix des tranches d'âge est également expliqué par les étapes de développement définies par Maria Montessori et par le témoignage d'un éducateur spécialisé.

    Beaucoup d'activités sont proposées avec des astuces pour les appliquer à la maison ainsi que le but recherché. Et oui il faut aussi que le parent comprenne en quoi cela est pertinent pour l'enfant.

    Le livre est également bourré de témoignages de spécialistes, de parents et même d'enfants, et c'est en ça que ce qu'il propose est si concret. Les auteurs ne se contentent pas d'exposer une méthode mais ils en démontrent l'utilité et les bénéfices.

    Pour conclure, ce guide est vraiment adapté aux parents qui souhaitent laisser de l'autonomie à leurs enfants et qui ont parfois peur de mal faire (comme moi ^^). C'est un excellent support pour poursuivre avec la méthode Montessori.

     


    2 commentaires