• Qui vole un oeuf...

    Source photo

    Samedi en quittant la caisse après avoir réglé les courses, je vois une petite boîte de Skittles dépasser de la poche de Big Brother.

    Je demande à Dad en Vrac si il lui a pris ces bonbons, il me dit que non. On s'éloigne de la caisse et on explique à Big Brother qu'on a vu ce qu'il avait dans sa poche et que c'est mal de voler. D'autant plus que son père avait déjà pris un paquet de bonbons.

    Je vous avoue que j'ai hésité à en rester là. Ça n'était qu'une petite boîte de bonbons après tout... Mais si je le laissais les manger c'était cautionner ce qu'il avait fait et qui sait ce qu'il aurait pu essayer de voler ensuite.

    Je ne pouvais pas non plus juste lui reprendre et sortir du magasin, la boite de bonbons dans mon sac, car c'était contradictoire. Lui dire que c'est mal mais les prendre quand même.

    Alors je l'ai emmené à l'accueil en lui expliquant qu'il allait tout simplement rendre le paquet en s'excusant auprès du magasin. Il a pleuré. Il avait peur que la dame de l'accueil appelle la police. Je l'ai rassuré en lui expliquant qu'elle n'appellerait pas la police puisqu'il rendait son butin.

    Ses larmes ont ensuite repris quand il a pensé que le Père Noël avait vu ce qu'il avait fait et qu'il ne lui apporterait pas de cadeaux. Je l'ai de nouveau rassuré en lui expliquant que le Père Noël voyait également qu'il était en train de rattraper son erreur.

    La dame de l'accueil était surprise quand je lui ai tendu le paquet et a simplement dit à Big Brother de ne pas recommencer. Elle a même été émue quand il s'est excusé en pleurant.

    Pourquoi j'ai choisi cette option ? Parce que je sais que son geste est en lien avec son mal-être. Je sais qu'il a fait ça pour qu'on s'intéresse à lui et je sais que le rabrouer n'aurait servi à rien. J'ai moi-même eu une période kleptomane au moment du divorce de mes parents. Je volais des stylos plumes avec une copine dans un magasin de ma ville. Jusqu'au jour où nous nous sommes fait prendre.

    Sa mère est venu régler nos larcins et a ensuite prévenu ma mère qui m'a juste offert une gifle monumentale, envoyant valser mes lunettes à terre. J'avais environ 12 ans et je m'en rappelle encore. Je n'ai plus jamais volé non pas parce que c'était mal mais parce que j'avais peur, parce que c'était associé à cette gifle si violente, sans que ma mère ait même cherché une explication à mon comportement.

    C'était une autre génération me direz-vous...

    Mais je ne voulais pas que Big Brother associe le vol à une punition, juste qu'il comprenne que c'est mal et qu'il ne faut pas le faire.

    Dad en Vrac lui a expliqué que des gens vendent ces produits, qu'ils engagent des frais pour les réaliser et qu'ils en perdent si on les prends sans payer. Un peu complexe mais il a compris.

    J'ai juste ajouté que l'hôtesse d'accueil qui a passé nos courses aurait pu avoir des problèmes quand ses patrons se seraient aperçu du vol.

    Je pense que Big Brother a compris et qu'il ne recommencera pas, du moins je l'espère.

    Je suis aussi contente car Dad en Vrac m'a dit que j'avais eu une bonne idée. Non pas qu'il conteste mes choix habituellement mais il ne pense peut-être tout simplement pas à me le dire, comme je n'y pense pas forcément d'ailleurs.

    Si j'en parle aujourd'hui c'est parce que cet événement m'a touchée, non pas pour le vol en question mais parce que c'est une preuve supplémentaire que mon fils va mal...

    Ça vous est déjà arrivé ? Vous avez / auriez réagi comment dans une telle situation ?


    2 commentaires
  • Ça ne vous a pas échappé, en ce moment il fait très chaud ! Ce n'est pas toujours évident d'occuper les enfants par cette chaleur, la piscine c'est bien mais chez nous elle n'est pas à l'ombre donc on attend la fin d'après-midi pour y aller. 

    Les garçons adorent jouer avec l'eau, je leur ai donc préparé une activité qui a déjà plusieurs fois fait ses preuves à la maison : des glaçons.

    Il faut sauver le soldat congelé

    Jusque là rien d'extraordinaire me direz-vous ! Mais dans ces glaçons j'y ai glissé des petits soldats qu'ils devaient délivrer à l'aide :

    • de sel (gros ou fin)
    • d'eau (froide et tiède)
    • de chiffon microfibre (qui aspire l'eau donc)

    Il faut sauver le soldat congelé

    Ils ont également adoré transvasé les glaçons en les attrapant avec :

    • une petite épuisette
    • une cuillère
    • une pince
    • un gobelet

    Il faut sauver le soldat congelé

    Et une fois que les glaçons étaient tous fondus, l'activité a pu se poursuivre avec le bain des soldats !

     Une activité ludique et rafraîchissante qui permet d'affronter ces chaleurs tout en s'amusant.

    Il faut sauver le soldat congelé


    votre commentaire
  • Voici une idée toute simple pour occuper un enfant en bas âge avec peu de matériel.

    Il vous faut :

    - une toile (un lot de 3 est disponible à Action pour moins de 2€)

    - de la peinture

    - du scotch

    - des paillettes (en option)

    Sur la toile j'ai écrit le prénom de Big Brother avec du scotch. 

    Puis je l'ai laissé peindre la toile comme il le souhaitait et il a ajouté des paillettes à sa toile afin de l'embellir.

    J'ai ensuite attendu que la peinture soit sèche puis j'ai décollé le scotch et voilà le résultat : 

    Tableau prénom DIY

     

    C'est simple à faire, l'enfant s'éclate et le résultat est très joli.


    votre commentaire
  • J'ai souvent vu sur la toile des idées pour aider les enfants à gérer leur colère ou à oublier leurs cauchemars. J'ai donc voulu m'y atteler pour Big Brother (et ses frères par la suite !) mais je ne voulais pas me retrouver avec 36 boîtes.

    Du coup j'ai simplement créé une boîte à émotions.

    J'ai trouvé une boîte toute simple à Action à 1,99€ sur laquelle on peut glisser une photo. Je l'ai peinte en bleu foncé, une couleur que je trouve apaisante, et j'y ai ajouté une photo des sentiments de Vice Versa : Peur, Dégoût, Tristesse, Colère et Joie.

    Au départ je pensais n'utiliser cette boîte que pour les émotions négatives mais en choisissant l'illustration de Vice Versa, je me suis dit que ça pourrait également aider Big Brother à canaliser son trop plein d'énergie quand il est surexcité par quelque chose. Je me rappelle particulièrement des 2 semaines passées à entendre plusieurs fois par jour "C'est aujourd'hui l'anniversaire de V.?!"

    Le but de la boîte est simple, quand l'enfant est submergé par une émotion, on lui fait dessiner ou écrire sur une feuille ce qui lui fait peur, le met en colère ou l'excite par exemple (ou on lui demande ce qu'il veut qu'on écrive quand il est trop petit pour le faire lui-même) et on met la feuille dans la boîte.

    Ensuite on attend que la boîte fasse effet (que l'enfant ait le dos tourné en somme ^^). La feuille "disparaît" pour montrer à l'enfant que les émotions sont éphémères et qu'elles finissent par passer. Le but étant de l'aider à apprendre à les gérer tant qu'elles sont présentes et surtout trop envahissantes.

    Il reste à savoir si ça fonctionne ou pas mais toujours est-il que j'aime beaucoup le principe. Je trouve ça très poétique et utile pour rendre les émotions concrètes tout en apprenant à les apprivoiser. 

    La boîte à émotions DIY

     


    votre commentaire
  • Sur le site Trucs et Bricolage j'avais repéré un tutoriel pour créer une galaxie en bouteille.

    J'ai donc testé cette activité avec Big Brother en y apportant quelques modifications.

    Pour commencer il vous faut :

    - un bocal ou une bouteille en verre

    - des colorants alimentaires

    - du coton

    - des paillettes

    -de l'eau

    Certains ajoutent de la peinture fluorescente mais je n'en avais pas sous la main.

    La méthode est simple, il suffit de mettre du coton au fond du bocal, l'imbiber d'eau, ajouter du colorant et des paillettes.

    On peut colorer l'eau par avance afin que la coloration se fasse dès qu'on la verse sur le coton mais j'ai préféré mettre les gouttes de colorants une fois le coton imbibé, afin que Big Brother puisse voir la réaction du colorant quand il atteint l'eau.

    Galaxie dans un bocal DIY

    Il a ainsi du mélanger le coton (avec une baguette chinoise) pour qu'il se colore partout. 

    Et ensuite, on recommence en ajoutant une couche de coton et ainsi de suite jusqu'à remplir le bocal. 

    Galaxie dans un bocal DIY

    Le rendu est assez joli et Big Brother a tellement adoré cette activité qu'il a déjà promis au mari de la nounou de lui en faire un happy

    Galaxie dans un bocal DIY


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique