• Si j'ai décidé de commencer mon blog par le sujet du RGO (Reflux Gastro-Oesophagien) c'est parce qu'il me tient particulièrement à coeur et que je souhaite que les mamans sachent se faire confiance et insister auprès du personnel médical (médecin, pédiatre, PMI...) pour faire entendre leur voix, et surtout celle de leur enfant.

    On parle en effet beaucoup des enfants soignés à tort pour des reflux inexistants, et c'est évidemment inadmissible, mais on ne parle pas assez des mamans qui se retrouvent face à des médecins qui leur affirment que leur enfant est en pleine santé alors qu'il hurle à longueur de journée et régurgite énormément (ou pas, car certains RGO sont internes). Des parents à qui on répond "Votre enfant pleure toute la journée ? Mais c'est normal c'est un bébé." ou "Laissez le pleurer, ça lui passera." ou encore "Vous êtes une jeune maman angoissée c'est tout". 

    J'imagine bien que les médecins doivent effectivement voir passer un grand nombre de parents inquiets qui craignent toujours le pire pour leurs enfants (merci google pour nous faire découvrir tout un tas de maladies dont on ignorait l'existence ! ). Ils ont bien sûr cette fonction de rassurer les parents mais ces derniers ne sont-il pas également les mieux placés pour voir que leur enfant souffre ? Qu'il n'est pas comme d'habitude, qu'un changement de comportement s'est opéré ? 

    C'est pourquoi je voulais surtout parler de ce bébé habituellement si souriant qui hurle de plus en plus chaque jour. De ce bébé de plus en plus creusé et anguleux qui s'endort au sein sans avoir vraiment le temps de se nourrir tellement il est usé et qui rejette la totalité de ce qu'il prend. Ce bébé qui a 3 mois et demi, ne pèse que 3,500kg. Qui prend 20g un jour pour en perdre 100 le lendemain. Ce bébé que l'on doit changer un nombre incalculable de fois dans la journée car il est trempé à chaque "régurgitation".Ce bébé à qui l'on prescrit du polysilane, un gel oral rose et inefficace mais qui a le mérite de lui permettre de se calmer juste le temps  s'endormir. Ce bébé qui passe ensuite au Gaviscon et au Dompéridone plus un biberon de lait de relais à l'allaitement additionné de Gumilk à la fin de chaque tétée. Ce bébé qui doit finalement arrêter l'allaitement pour passer à un lait épaissi puis à un traitement de fond, le fameux Inexium, qui lui permettent enfin de souffler, de retrouver le sourire et de se remplumer.

    Ce bébé, vous l'aurez compris, c'est le mien, mais c'est peut-être aussi le votre ou celui de n'importe qui ! Un bébé qui a besoin d'être soigné et d'être entendu afin de vivre plus sereinement.

    Concernant J, l'Inexium a été LE traitement qui a fait la différence. Il a enfin pu passer des journées tranquilles, sourire autant qu'avant et surtout grossir comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous.

    Pour finir, je souhaite juste adresser un simple conseil aux parents, si vous avez des doutes, si vous pensez que votre enfant souffre d'un reflux, écoutez-vous et faites tout pour être entendus !

    Inexium mon amour

     

     

     


    votre commentaire