• La vie est injuste

    Depuis que j'ai appris la triste nouvelle, j'ai l'impression d'évoluer dans un monde de brouillard, cotonneux et irréel. Et je m'en veux de ressentir tout ça, car je me trouve égoïste, ce n'est pas ma douleur, c'est celle de cette famille déchirée.

    Je ne cesse de me dire que si moi-même j'ai déjà du mal à réaliser ce qu'il s'est passé et à l'encaisser, la famille doit être dans un état que je n'ose imaginer.

    Ce n'est qu'une collègue, pas une amie. Nous sommes entrée dans l'organisme en même temps, nous avons fait notre formation et nos premières années ensemble. Nous nous sommes pris la tête, une fois très violemment même, deux forts caractères ça fait forcément des étincelles ! 

    Mais nous avons aussi rigolé et discuté, on parlait de nos enfants, ce petit J. que je connaissais au travers de sa maman et des photos qu'elle nous montrait. Ce petit plein de vie qu'on avait surnommé "le vampire" à une période car il mordait les autres enfants à la crèche. Ce petit qui avait bien grandi depuis notre rencontre et qui avait la vie devant lui...

    Je ne peux pas m'empêcher de penser à cette maman qui devient mam'ange et qui ne vivra plus jamais de la même manière. Cette famille qui est désormais brisée et qui vivra toujours avec le fantôme de ce petit bonhomme parti si injustement.

    C'est un accident comme il en arrive tous les jours mais cette fois j'ai pu mettre un visage sur les victimes du drame présentées dans l'article et ça prend une toute autre dimension.

    On lit des faits divers tous les jours, des noyades, des accidents de voiture, des vols qui ont mal tournés, mais ce sont toujours des anonymes. 

    Hier j'ai lu cet article, j'ai pensé que c'était encore un dramatique accident mais j'ai continué ma journée tranquillement, jusqu'à ce que je reçoive un message me parlant d'une rumeur annonçant le décès du fils d'une collègue dans un accident de canyoning.

    Mon cœur s'est arrêté de battre, je n'y croyais pas, les faits divers c'est chez les autres. Certains ont du faire le lien parce qu'elle est en vacances dans la région et que son fils a le même âge, ça va vite les rumeurs et ça part parfois de rien, d'un "Tiens, tu as entendu parler de l'accident ? F. est dans la région et son fils a le même âge, c'est peut-être lui !" et ça se transforme en "Le fils de F. est décédé dans un accident." C'était forcément ça ! Dans quelques heures tout au plus on dirait "Mais qu'ils sont cons à lancer des rumeurs comme ça !"

    Mais ça n'est pas ce qu'il s'est passé, la rumeur n'en était pas une et elle a été confirmée officiellement peu de temps après.

    Encore une fois le déni, "C'est impossible ! Comment ils l'ont su ? Quelqu'un s'est fait avoir et en a parlé à un chef qui a relayé l'information à tort !"

    Et les tremblements, les pleurs, parce que on cherche à se rassurer et au lieu de trouver des défaillances dans cette histoire, on trouve des corrélations "Elle est bien en vacances là bas", "Son fils a bien 8 ans", "La famille est bien du Pas-de-Calais", "C'est elle, c'est lui. Non impossible ! Ça ne peut pas être vrai !"

    Je n'arrête pas de penser à ce qu'elle est en train de vivre et je sais que pour moi la vie reprendra son cour, mais pas pour elle, jamais comme avant en tout cas.

    Je pense à son mari, à son deuxième fils qui ne verra plus son grand frère, à toutes les démarches qu'elle va devoir effectuer et je me sens si impuissante dans sa douleur. Je voudrais la décharger de tout ça mais c'est impossible. Je ne peux pas l'aider, personne ne le peut. 

    Je vois également tous ces articles sur l'accident et les commentaires, compatissants pour la plupart mais bourrés de jugements et de plaisanteries pour d'autres ! Oui de plaisanteries, je vous assure ! Certains arrivent à trouver de quoi rire en lisant un article sur la mort d'un enfant dans un tragique accident et d'autres se permettent de juger les parents mais qui êtes-vous donc pour ça ?! 

    Dites-vous bien que si cet enfant était à cet endroit à ce moment c'est parce que ses parents se sont renseignés sur la faisabilité de cette activité à son âge ! Et quand bien même ça ne serait pas le cas, ce dont je doute fortement la connaissant, en quoi cela mérite-t-il une telle condamnation ?!

    La vie est injuste, les gens sont cons, je suis impuissante et J. ne sera plus jamais là.

    La vie est injuste

     

    « Prêts pour la rentrée avec Pepahart

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :