• Quand le repas est un casse-tête

    La diversification alimentaire a été une étape très difficile pour Babyglu. Il a accepté les premières purées mais a eu énormément de mal quand il a fallut intégrer les morceaux.

    Au départ, je pensais qu'il n'aimait pas le mélange des textures (lisse avec morceaux) et au fil du temps je me suis aperçue qu'en réalité, il était écœuré plus qu'autre chose par la nourriture.

    Dans un premier temps, je me suis inquiétée, d'autant plus que Babycool était l'opposé niveau alimentation. Et puis j'ai constaté qu'il continuait de bien s'éveiller, grandir et grossir. Il arrivait même parfois à être un peu plus "gros" que Babycool malgré son centimètre en moins.

    Il n'avait jamais le ventre vide puisque ce qu'il ne mangeait pas, il le buvait en lait. Il consommait énormément de biberons de lait, ce qui fait qu'il avait certaines carences mais son estomac se remplissait tout de même suffisamment pour bien évoluer. Le pédiatre m'avait d'ailleurs confirmé qu'il n'y avait aucune inquiétude à avoir.

    J'ai donc lâché du lest et je me suis contentée de lui proposer ce que je faisais à manger pour les autres. Si il en voulait je lui en donnait, sinon il avait son biberon.

    Il faut savoir que la nourriture l’écœurait tellement qu'il en avait des hauts le cœur et malgré ce que certains ont pu penser, non il ne simulait pas.

    J'avais d'ailleurs prévenu le personnel de la cantine de ne surtout pas le forcer, ce qu'ils ont bien respecté tout au long de l'année.

    Le premier jour du centre aéré, la personne qui s'occupait de Babyglu est venue me voir affolée en me disant "Il n'a rien mangé du tout ce midi". Je l'ai rassurée en lui disant que c'était habituel et que les rares fois durant lesquelles il mangeait c'était un exploit. 

    Et puis début août, j'ai proposé à Babycool et Babyglu de supprimer les biberons. Mon "excuse" étant qu'un bébé allait arriver et se nourrirait lui exclusivement de biberons (bien que je compte allaiter mais chut ^^).

    Ils ont tous les deux acceptés et je leur ai fait choisir une gourde avec paille afin de palier à cette perte.

    Mais la gourde choisie par Babyglu ne lui convenait pas et il s'est énervé dessus au point de refuser d'y boire et a ainsi supprimé le lait de son alimentation. 

    Encore une fois je l'ai suivi, sachant qu'il se connaissait suffisamment pour connaître ses besoins. 

    Et c'est alors qu'il s'est mis à manger ! Normalement, comme tout le monde, en demandant à goûter à tout ce qu'il voyait.

    Et depuis il nous épate chaque jour en mangeant les mêmes assiettes que ses frères, parfois même plus et on voit qu'il se régale vraiment, prenant le temps de déguster son assiette.

    Pourquoi je vous raconte ça ? Parce que j'ai souvent reçu des messages privés de mamans inquiètes me demandant comment aider leurs enfants à manger. Je n'ai jamais su trop quoi répondre d'ailleurs puisque personnellement je ne faisais rien d'autre que suivre mon fils. 

    Ce n'était pas "céder à ses caprices" ou me "plier à ses exigences" comme j'ai pu l'entendre mais simplement respecter son rythme. Et ce qui a surtout fait la différence pour moi, c'est de cesser de m'inquiéter. 

    Ok il ne mangeait pas ou peu mais il allait bien et c'était bien là le plus important.

    Aujourd'hui, en voyant son évolution en si peu de temps, je m'aperçois que j'ai bien fait de lui faire confiance.

    Quand à lui, il a hâte de retourner à la cantine pour leur montrer comme il mange désormais "comme un grand".

     

    A chacun son rythme

    « Massages, les contes du bien-êtreNever say never »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :