• Pourquoi j'ai supprimé les contes de nos lectures ?

    Comme la plupart des enfants de ma génération j'ai été élevée aux contes de fée classiques, ceux de Perrault, des frères Grimm et Andersen entre autres.

    J'ai adoré ces histoires étant enfant comme j'ai adoré les étudier sous un autre angle en cours lors de mes études d'arts du spectacle. 

    Vous savez cet angle d'approche dont on entend souvent parler aujourd'hui, les vrais contes aux fins plutôt dramatiques et leur véritable sens. 

     

    Le père de Belle qui offre sa fille à une bête féroce après lui avoir arraché sa "fleur".

     

    La Belle au Bois dormant qui est violée par le prince pendant son sommeil.

     

    C'est tout de suite moins féerique n'est-ce-pas ?

    Heureusement, les versions qui ont bercé notre enfance étaient bien plus édulcorées.

    C'est pourquoi, en dépit de mes cours, j'ai tout naturellement voulu lire ces contes à mes enfants.

    Ce sont des classiques après tout et il me paraissait inconcevable qu'ils ne les connaissent pas. Jusqu'au jour où j'ai commencé à leur lire ces histoires au moment du coucher. 

     

    Le méchant loup du Chaperon Rouge qui est éventré, rempli de pierres et noyé.

     

    L'esclave d'Ali Baba qui ébouillante les voleurs avec de l'huile et poignarde leur chef.

     

    La méchante reine qui demande le coeur de Blanche-Neige.

     

    Les parents du Petit Poucet qui l'abandonnent à plusieurs reprises dans la forêt.

     

    D'accord ces histoires se terminent bien dans ces livres mais est-ce vraiment l'idéal avant de s'endormir ?

    Et est-ce vraiment sain quand on a des enfants hypersensibles et hyper-émotifs comme les miens ? 

    Big Brother est obsédé par la violence et la mort et ses frères et lui ont une forte angoisse de l'abandon. Je ne pense donc pas que ces lectures leur soient adaptées.

    Attention, je ne dis pas qu'il faut bannir les contes, je parle juste de ma propre expérience avec mes propres enfants.

    Connaissant leurs caractères, j'ai préféré supprimer les contes classiques de nos lectures pour privilégier des lectures plus riches et plus adaptées.

    Des lectures qui les aident à comprendre leurs émotions, qui les rassurent sur l'amour inaltérable de leurs parents et sur eux également.

    Je sais qu'ils ont un besoin énorme d'être rassurés et d'apprivoiser leurs émotions, de les comprendre afin de savoir composer avec et je ne pense pas que les contes apportent ce que je cherche à leur transmettre.

    Je sais bien qu'ils les étudieront à l'école et qu'ils en liront surement quand ils en choisiront à la bibliothèque mais à ce jour, je privilégie leur bien-être et, à mon sens, ça passe par d'autres types de lectures.

    Je crains que les contes ne favorisent certaines angoisses alors que les livres que je leur choisis vont plutôt dans le sens inverse (apaiser la colère, comprendre la peur du noir, déchiffrer les différentes émotions qui les assaillent...).

    Attention (bis), je n'empêche pas pour autant mes fils de regarder les grands classiques Disney qui reprennent les histoires de ces contes, je cherche juste à en limiter l'impact et à leur donner des lectures d'une autre dimension.

    Pourquoi j'ai supprimé les contes de nos lectures ?

    Crédit photo

    « Quand l'impuissance annihile la bienveillance L'ourson thérapeutique de Béké Bobo »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :