• Pardonner pour avancer

    J’ai mis énormément de temps à le comprendre mais le pardon est nécessaire pour pouvoir avancer.

    J’en ai toujours voulu à ma mère pour ce qui s’est passé entre nous, pour ce qu’elle m’a fait et ce qu’elle a laissé faire. Et même pour ce qu’elle n’a pas fait.

    Je suis partie pleine de rancœurs et pourtant à l’époque je cherchais à la pardonner. J’étais sur la bonne voie sans le savoir...

    Ou peut-être pas puisque je niais également tout ce qui s'était passé. 

    Et puis, j’ai tellement entendu que ça n’était pas normal, qu’une mère ne devait pas faire ce genre de choses, que j’avais été maltraitée (un mot que je refusais d’employer), que j’ai fini par accepter cette idée. Et je m’en suis servie pour me forger une carapace. 

    Je me rappelle m’être jurée que plus personne ne lèverait la main sur moi. Et je pense d’ailleurs que c’est là toute l’essence de ma carapace.

    Le tout renforcé par les rancœurs, l’incompréhension, la violence subit et retenue, la colère et l’injustice.

    C’est une carapace dont j’ai longtemps été fière. J’étais forte et résistante, je m’en étais sortie grâce à elle.

    Grâce à elle j’ai compris que je me relèverais toujours, pas par courage comme on a pu me le dire, mais parce que c’était comme ça et pas autrement. Parce que je n’avais pas le choix et parce que rien n’est jamais figé.

    C’était ma force, mon pilier. J’ai survécu à ça, j’ai continué à vivre sans ma mère et sans finir sur un trottoir comme elle me l’avait prédit. J’ai encaissé les coups physiques et mentaux et j’ai avancé.

    Jusqu’au jour où je me suis aperçue que, contrairement à ce que je pensais, cette carapace n’était plus une force mais un réel handicap.

    Je suis toujours sur la défensive, prête à parer au moindre coup qu’il soit porté par une personne physique ou par le « destin ». Je ne suis donc jamais sereine et je réagis surtout au quart de tour.

    Moi qui me targue de toujours savoir rebondir en cas de pépin, je réalise que ce n’est pas totalement vrai, pas quand je me sens sans défense ou menacée, pas quand je perds mes moyens, pas face à mes enfants...

    La maternité a été pour moi la chose la plus déstabilisante qui me soit arrivée.

    Elle m’a permis de découvrir que je n’étais pas infaillible mais que j’avais simplement enfilé une armure qui me donnait cette impression.

    Mais face à mes propres enfants cette armure n’avait pas lieu d’être et pourtant, elle est tellement bien ancrée en moi, comme une seconde peau, qu’elle ne me permet pas d’être la mère que je souhaitais pour eux, pas totalement en tout cas.

    Et je ne parle pas de l’image d’Épinal de la mère parfaite, mais plutôt de celle que je m’étais promise de ne pas être.

    Évidemment je sais maintenant que j’avais bien trop idéalisé mon rôle de mère mais je sais également que la chose qui m’empêche le plus de progresser est cette rancoeur que je garde en moi.

    Pour avancer, je dois pardonner et pas seulement à ma mère mais aussi à moi. Je dois accepter d’être faillible et de reproduire certains schémas parce que c’est ce que j’ai connu et qu’ils ne sont pas si faciles à déloger.

    Et je dois surtout regarder ma mère d’adulte à adulte, de parent à parent. De reconnaître son vécu, ses blessures et ses erreurs. De reconnaître que nous sommes sur un pied d’égalité.

    Je ne souhaite pas reprendre contact avec elle non car j’ai fait mon deuil de cette relation. Mais je peux, et je dois, au moins lui reconnaître qu’elle aussi a manqué de bases solides, qu’elle aussi a eu une enfance difficile et qu’elle aussi a fait de son mieux.

    Je dois accepter que ce qu'elle m'a transmis n'était pas volontaire mais qu'elle ne savait pas faire autrement. Elle n'avait probablement pas conscience de tout ça, elle se croyait vraiment différente de sa propre mère et je pense qu'au fond elle l'était.

    A moi maintenant de finaliser cette étape vers le pardon en me détachant de la petite fille blessée qui vit à l'intérieur de moi.

    Pardonner pour avancer

    Crédit photo

    « Filtre Ful-Flow Eco-PureMassages, les contes du bien-être »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :