• Objectif Zéro Déchet par Monica Da Silva

    Comme vous le savez, j'ai eu la chance de recevoir le livre Objectif Zéro Déchet de la blogueuse et, auteure, Monica Da Silva qui tient les blogs CherMininous et Le Zéro Déchet Facile. Je pense que beaucoup d'entre vous la connaissent.

    Alors je ne vais pas tourner autour du pot, ce livre est tout simplement une bible à acquérir pour tous ceux qui souhaitent se lancer sereinement et brillamment dans l'aventure du zéro déchet.

    Il regorge de conseils de bons plans. A tel point que j'ai souvent interrompu ma lecture afin d'aller sur les sites ou les blogs conseillés par Monica ou pour me lancer dans une nouvelle étape du zéro déchet.

    Le livre suit un ordre logique où chaque étape nous est expliquée avec douceur et bienveillance. Et elles sont toujours détaillées et explicitées. Par exemple, Monica ne dit pas seulement "Il faut désencombrer sa maison" mais elle explique précisément pourquoi ce passage est primordial dans la démarche vers le zéro déchet.

    Les différentes parties du livres abordent des points essentiels du zéro déchet :

    •      - à la maison
    •      - avec ses enfants
    •      - en communauté
    •      - à l'extérieur 

    qui sont eux-mêmes divisés en différents chapitres. Parce qu'il est évident que selon l'endroit où l'on est, le zéro déchet est plus ou moins facile à appliquer. Mais je vous laisse découvrir le livre pour en apprendre d'avantage.

    En dehors des conseils et du sens même du livre ce que j'ai aimé par dessus tout c'est l'absence de jugement de Monica. J'avoue que j'ai beaucoup de mal avec les personnes qui défendent une cause en attaquant les autres, je trouve cela très irrespectueux et rédhibitoire.  

    Evidemment quand on défend une cause, on sait bien que ça signifie qu'on est "contre" une autre. Ici même, s'engager dans une démarche zéro déchet sous-entend en toute logique que nous sommes contre le gaspillage et le suremballage.

    Mais est-ce une raison d'être virulent envers les personnes qui ne se sentent pas concernés par cette cause ? A mon sens non. Et c'est ça que j'apprécie énormément chez Monica, car bien que très engagée, elle ne juge aucunement les personnes qui ont un autre mode de vie. Et ça se ressent vraiment dans ce livre. 

    Et une chose en entraînant une autre, ces qualités essentielles font que ce livre est très encourageant et motivant et devient donc un appui et un soutien important dans la réalisation de ce projet.

    Pour finir, j'ai simplement envie de vous dire que si vous hésitez encore à vous lancer dans la démarche  du zéro déchet, équipez-vous de ce livre et foncez !

    Et les traces de doigts sur la bouteille de lait, c'est cadeau ! happy

     


    votre commentaire
  • Marion, 13 ans pour toujours, Nora Fraisse

    Hier soir, j'ai littéralement dévoré le livre Marion, 13 ans pour toujours de Nora Fraisse.

    Une fois ma lecture commencée, je n'ai pas réussi à me détacher du livre.

    Comme sa mère, je voulais comprendre ce qui était arrivé à Marion, comment elle avait pu en arriver là.

    Marion était une jeune fille de 13 ans qui avait, ou peut-être trop, pour réussir et c'est ce qui lui a attiré la jalousie et la méchanceté de ses camarades.

    Mais ce que je trouve le plus effrayant (et le plus effarant !) dans cette histoire, c'est le manque de réactivité du corps enseignant.

    On savait déjà, malheureusement, que les enfants peuvent se montrer extrêmement méchants et cruels les uns envers les autres. Que ce qui est futile à nos yeux est si important pour eux qu'ils ont parfois du mal à reconnaître certaines limites, comme celle qu'il existe entre une simple taquinerie et de la cruauté par exemple.

    Attention, je ne cherche en aucun cas à excuser ou minimiser le comportement des harceleurs ! Mais ce qui m'a le plus choquée c'est l'absence d'humanité de la part du proviseur du collège et du voisinage de Nora.

    Comment peut-on dire à une mère qui a perdu son enfant que "La vie continue" et qu'elle ne doit pas chercher de réponses ?!

    Comment peut-on ne pas, ne serait-ce qu'une seconde, se mettre à la place de cette famille brisée et chercher à la soutenir plutôt que l'enfoncer et la stigmatiser ?!

    Comment le harcèlement peut-il encore être un sujet tabou de nos jours ?!

    Ça ne devrait pas exister mais fermer les yeux ne réglera pas le problème, bien au contraire. Ça conforte juste les victimes dans l'idée qu'elles sont coupables, qu'elles l'ont méritées et que si elles parlent ce sont elles qui seront jugées et bafouées !

    Comment peut-on faire passer la réputation d'un établissement ou un avancement professionnel avant la vie d'un enfant ? Ou même simplement avant son bien-être ?

    Aujourd'hui, je suis révoltée pour Marion et pour toutes les victimes de harcèlement, scolaire ou non, anonymes ou pas.

    Mon cœur de maman pleure pour cette famille déchirée et ces victimes souvent non reconnues.

    Et j'ai peur, car je m'aperçois de plus en plus que l'école nous force parfois à confier nos enfants à des personnes qui ne se préoccupent pas de leur bien-être, qui ne se préoccupent pas d'eux tout simplement. 

    Alors je ne veux pas paraître utopiste ou irréaliste, je sais bien que le corps enseignant ne peut pas tout voir et qu'on ne peut pas tout lui imputer. Mais il y a des signes qui ne trompent pas et Marion en avait montré plus d'un à l'école.

    Mais ni l'infirmière, ni le proviseur, ni le professeur principal n'ont pensés à en parler directement aux parents. Pourquoi ? Nora leur avait pourtant spécifié à plusieurs reprises de la prévenir en cas de changement de comportement de sa fille.

    Aucune alerte ne leur a été directement donnée sur le comportement de Marion. Evidemment, les incidents étaient référencés dans le carnet de liaison de la jeune fille, mais elle était assez intelligente pour avoir trouvé le moyen d'en avoir deux et donc de ne présenter que le plus élogieux à sa famille.

    Marion est morte à cause de la cruauté dont peuvent faire preuve les enfants entre eux, sans prendre conscience du poids des mots et de conséquences de leurs actes.

    Marion est morte à cause du corps enseignant qui a minimisé les événements et n'a pas su voir la détresse d'un enfant.

    Alors face au harcèlement, réagissons !

    Face au harcèlement parlons !

    Victimes ou témoins, chaque parole est importante !  

    Vous êtes ou avez été victime de harcèlement ou vous connaissez quelqu'un dans ce cas ? N'hésitez pas à vous rapprocher de l'association créée par Nora Fraisse Marion, la main tendue


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique