• Le soulagement

    J'ai toujours su que ta naissance avait été difficile. Pas pour moi car mon accouchement s'est très bien passé mais pour toi. Tu était en siège et ça n'était pas anodin, tu n'étais pas prêt à naître. C'était d'autant plus flagrant que vous étiez deux et que Babycool, qui est né tête en bas était bien plus serein que toi.

    J'ai donc souhaité t'aider à surmonter ça et je cherchais constamment des remèdes ou solutions miracles. Nous avons rencontré ensemble un homéopathe qui t'a prescrit un traitement qui s'est rapidement avéré inefficace puisque qu'il ne faisait qu'apaiser tes symptômes sans soigner la cause de tout ça. Nous avons également été chez l'ostéopathe qui a été très surprise de rencontrer un bébé si angoissé à même pas 2 mois.

    J'ai ensuite testé des sirops homéopathiques puis des fleurs de Bach mais là non plus rien n'était efficace. J'étais à court d'idées, et malheureusement de patience, au bout d'un peu plus d'un an sans nuit complète. 

    J'ai toujours renoncé à te laisser pleurer car je sais que tes pleurs, comme tous les pleurs de bébé, ne sont pas anodins et expriment un besoin. 

    Aujourd'hui, nous sommes allé chez le psychologue pour Big Brother et j'en ai profité pour parler de toi. Je voulais juste savoir si ces nuits hachées pouvaient être un signe de précocité. Big Brother a mis très longtemps à faire ses nuits car il était également angoissé (et l'est toujours d'ailleurs !). C'est peut-être une pensée ridicule mais j'avais besoin de comprendre, de chercher une solution ailleurs puisque jusqu'à présent aucune ne s'est montrée efficace. Je pense avoir aussi été influencée par le fait qu'il vous avait trouvé Babycool et toi très éveillés pour votre âge. Et comme tout le monde, à chaque visite, il a été surpris par ton regard si sérieux. A tel point qu'il nous a même dit que si on te mettait sur YouTube tu ferais un carton !!

    Le psychologue m'a expliqué qu'il est impossible de faire le rapprochement entre des problèmes de sommeil et la précocité mais qu'un bébé qui pleure, "ça n'est pas normal". 

    Et sans que je ne lui parle de ta naissance, il m'a donné un conseil qui pouvait, d'après lui, paraître ridicule mais qui a été pour moi un grand soulagement. Il y avait encore quelque chose à essayer !

    Il m'a expliqué que, quand aucune solution ne semble efficace, il faut remonter à la source, à la naissance, qu'il fallait la revivre afin d'essayer de comprendre et améliorer ce qui n'allait pas. Et pour cela, il m'a conseillé de t'emmener dans une piscine chauffée ! Effectivement au premier abord ça peut paraître étrange mais quoi de plus proche que le liquide amniotique qu'une baignade dans les bras de sa maman dans une piscine chauffée ?

    Je ne sais pas encore si c'est efficace mais ça vaut le coup d'être essayé. D'autant plus que ça rejoint ma toute première idée ; de ta naissance découlent tes troubles du sommeil.

    Tu ne peux pas t'imaginer à quel point je me sens soulagée et heureuse de voir qu'un spécialiste est du même avis que moi et qu'il m'apporte une solution nouvelle.

    D'entendre que j'ai eu raison de ne pas te laisser pleurer (ni tes frères d'ailleurs) et que tu as besoin d'être rassuré. Je le savais, je savais tout ça, mais à force je perdais confiance, patience et foi en mon ressenti.

    Toi et moi nous allons donc nous retrouver dès demain, tous les deux dans le grand bain, afin de revivre ensemble cette naissance si traumatisante. Et je te promets d'écouter tes silences, tous ces mots / maux que tu ne peux pas encore me dire, et qui ont pourtant besoin de sortir, pour que tu puisses trouver une certaine sérénité. 

    Je t'aime ma bouboule d'amour.

    Le soulagement

     

    « La PMI, amie ou ennemie ?Mon bébé bonheur »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :