• "Je n'aime pas les filles"

    "Je n'aime pas les filles"

    Crédit Photo

    "Je n'aime pas les filles."

    C'est un peu cru comme phrase n'est-ce pas ? Et c'est pourtant ce que je finis parfois par répondre aux personnes qui s'immiscent un peu trop dans ma vie et qui me parle de manière déplacée.

    J'ai trois garçons, imaginez donc tout ce que j'ai pu entendre. 

    "Ça arrive."

    dit sur un ton qui ressemble à celui qu'on a quand on adresse ses condoléances à quelqu'un ! 

    "Vous n'êtes pas trop malheureuse de n'avoir QUE des garçons ?"

    Comment peut-on poser une telle question ? Évidemment que je ne suis pas malheureuse, j'ai trois enfants en bonne santé, trois garçons qui s'entendent bien et qui se bagarrent aussi mais trois garçons plein de vie et tout simplement trois enfants, MES enfants.

    "Il va falloir tenter la fille maintenant !" 

    Vraiment "il faut" ? Vous êtes sûrs ? Qui a dit qu'il fallait impérativement avoir des enfants des deux sexes pour être heureux ? Ou est-ce une norme ? Quelle norme ? Celle imposée par ce qu'on appelle "le choix du roi" ? 

    Au passage, je tiens à vous rappeler que le choix du roi ce n'est pas d'avoir deux enfants de sexe différent mais un garçon puis une fille, dans cet ordre uniquement. 

    Mais je m'égare. Non rien ne m'oblige à tenter la fille à part vos stupides à prioris. 

    Et les à prioris je les connais, pensez donc, en ayant trois enfants avec peu de différence d'âge dont des jumeaux et que des garçons ! La totale !!!

    Alors parfois, je finis par avoir cette réponse aussi stupide que les paroles qu'on m'adresse :

    "Je n'aime pas les filles. Je n'en voulais pas."

    Évidemment ce n'est pas tout à fait vrai. Je n'ai rien contre les filles et j'aurais adoré acheter de jolies robes girly et des poupées Disney ! Mais pour autant, ça ne m'a jamais manqué et je n'ai jamais, ne serait-ce qu'une seconde, été déçue en apprenant le sexe de mes enfants.

    A un détail près, quand j'étais enceinte des jumeaux, j'avoue que j'aurais souhaité un garçon et une fille mais juste parce que j'avais peur de les confondre ! C'était l'aspect pratique finalement. 

    Mais je ne suis pas malheureuse de n'avoir que des garçons, loin de là.

    Moi qui ne trouvait aucun intérêt à me balader dans les rayons dédiés aux garçons dans les magasins de jouets, je m'éclate désormais à acheter des voitures, des soldats, des légos, des circuits, des caisses à outils, des jeux de construction et bien plus encore.

    Et pour ceux qui pensent encore que les rayons vêtements sont moins fournis chez les garçons, détrompez-vous, il y a un choix immense. Un peu trop d'ailleurs selon ma carte bleue...

    Leurs armoires regorgent de polos colorés, de t-shirts aux licences qu'ils adorent, de bermudas bien habillés et de chemises de mini beaux-gosses. Et le choix est tellement vaste que je peux même assortir leurs tenues dans les habiller pareil ! Si si, c'est possible !

    Alors par pitié, cessez d'être déçus pour moi et pour toutes ces familles qui n'ont QUE des enfants du même sexe. 

    Nous ne sommes pas malheureux ! Et quand bien même nous le serions, ne remuez donc pas le couteau dans la plaie ou laissez-nous aborder nous-même le sujet. Ne pensez-vous pas que vos paroles intrusives peuvent être blessantes ? Et ce quelque soit notre ressenti. 

    Et rappelez vous bien, votre vie n'est pas la notre, vos envies ne sont pas les notres et vos désirs font désordre en dehors de chez vous. 

    A bon entendeur... 

    « Match nul Le petit dernier »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :