• Dans une case

    J’ai toujours souhaité que tu sois toi-même, je t’y ai souvent encouragé d’ailleurs.

    Beaucoup moins ces derniers temps car tu prends tellement de place que tu m’effaces, tu m’étouffes.

    Je ne suis pas fière de dire ça mais c’est malheureusement ce que ton caractère me fait ressentir, probablement parce que tu m’es si semblable et qu’on m’a appris à toujours tout garder en moi. Alors te voir tout exposer, tout exploser, me ramène à ce que je n'ai pas pu faire.

    Alors oui te voir « en faire des tonnes » pour des « broutilles » ça a tendance à m’agacer, à me rappeler que non ça n’est pas la « norme ». 

    Et pourtant si tu savais comme je sais parfaitement que pour toi c’est naturel ! Comme tu n'en "rajoute" pas. Fichue mémoire du corps, fichus neurones miroirs.

    Mais tu vois, dans ce monde il faut entrer dans des cases prédéfinies par la société et dont il ne vaut mieux pas sortir pour pouvoir valider nos acquis et même plus tard trouver un travail.

    J’aurais tellement aimé te dire que ce monde fonctionnait autrement, j’ai bien essayé de m’en convaincre mais je suis assez lucide pour reconnaître que ça n’est pas le cas.

    Et si tu savais comme je sais à quel point ces cases sont étroites ! A quel point on s’y sent mal et comme on a envie de s’en extirper en hurlant « prenez-moi donc tel que je suis ! »

    Ces cases sont réductrices et inhibitrices. Elles nous détruisent ou tout au moins nous abîment, nous font souffrir.

    Quelle frustration de devoir coller à une image qui ne nous convient pas.

    J’ai passé des années dans un mode que j’appelle « caméléon » car je savais que c’était le seul moyen de ne pas faire d’étincelles.

    Je cherchais l’approbation de ceux qui validaient notre appartenance à ces fameuses cases, sans jamais réellement fournir de gros efforts.

    Je retenais facilement et ça me suffisait. Je ne cherchais pas à être la bonne élève qu’on me certifiait que j’étais car mes efforts consistaient à me fondre dans la masse. Ni trop mauvaise ni trop bonne.

    Mais ton « option » est différente et se plier aux convenances n’est pas pour toi. Je pense avoir compris que tu aimerais mais tu ne peux pas car tu ne peux pas te renier et tu ne supporte aucune injustice, aucune règle qui ne repose sur une explication logique et juste.

    J’ai beau t’expliquer le fonctionnement de ce système, tu ne le comprends pas et tu ne peux le tolérer car il est arbitraire et injuste.

    Et bien sûr que tu as raison ! C’est évident ! Tu sais parfaitement que c’est également mon avis.

    Mais ça me rend malade de savoir à quel point tu vas en souffrir. Si tu ne parviens pas à t’adapter, tu es condamné à passer pour le perturbateur de service, celui qui est abandonné dans un coin pour ne pas retarder les autres.

    Moi je sais qu’il suffit simplement que tu comprennes le cheminement de chaque chose mais on en revient toujours au même, ce n’est pas normal, ce n’est pas la norme.

    Tu dois être bête et discipliné, faire ce qu’on te dit sans chercher à en comprendre le sens.

    Bête et discipliné, une expression en totale opposition avec ton caractère et en totale opposition avec nos valeurs. Et pourtant, le système scolaire fonctionne ainsi et le monde travail en grande partie également.

    J’espère que tu le comprendras un jour et que tu sauras t’adapter sans te perdre. C'est là toute la difficulté, ne pas se renier, ne pas s'oublier tout en se fondant dans le décor pour ne plus être pointé du doigt. C'est un jonglage permanent.

    Et je l’espère tellement que c’est sûrement ça qui rend nos relations si difficiles...

    Je voudrais tant que tu t’adapte pour que tu souffres moins, que tu réalise qu’il faut en passer par là pour ne pas te battre contre des moulins à vent.

    J’ai beau prêcher l’optimisme et le positivisme, je sais que tu ne gagneras pas cette guerre, pas maintenant, pas encore.

    Ce monde n’est pas adapté aux personnes comme toi, aux personnes comme nous, et c’est à nous de nous modeler et de nous endurcir pour ne pas en pâtir.

    Quand je repense à mes années d’école je me vois comme une ombre qui n’est jamais sortie du lot de peur de sortir de la fameuse case. C'était bien assez compliqué de m'y conformer pour que j'ose prendre des risques.

    Sache que je ne veux pas t’y enfermer, juste t’apprendre à y faire entrer toute ta personnalité pour ne plus faire d’émules et ne plus en souffrir.

    Et je suis en colère contre toi c’est vrai car je sais qu’en refusant de t’y plier tu te condamnes, toi qui a de si grands rêves d’avenir, et parce que je suis incapable de t’y faire entrer de force...

    Enfin non, si je suis totalement honnête, ma colère se tourne contre toi mais tu n'en es pas le responsable, c'est cette mentalité que je déteste, celle qui nous oblige à nous comporter en moutons bien dociles pour que l'on puisse nous ranger dans ces fameuses cases. 

    Dans une case

    Crédit photo

     

    « Emotions quand c'est plus fort que luiMontessori pour les plus grands »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Laurence
    Lundi 28 Mai à 12:42

    J'ai apprécié la teneur générale de votre billet. Néanmoins une phrase m'interpelle (voir me choque)  

    "Tu dois être bête et discipliné, faire ce qu’on te dit sans chercher à en comprendre le sens." 

     

    Cela suggère en filigranes qu'un enfant qui n'a aucun besoin d'exprimer une quelconque rébellion pour x facteurs  ( être bien dans sa peau, ne pas avoir d'angoisses,  etc )  serait "bête" car il se plait dans la case de "normalité" ? 

     

    Je suis d'accord que certains enfants éprouvent  + que d'autres des soucis pour rentrer dans les "cases", de même ces "cases" sont trop normatives ( bref je soutiens votre propos) MAIS il n'en reste pas moins que la normalité sied à beaucoup d'autres bambins et cela ne fait pas d'eux des enfants bêtes, des chèvres ou des enfants sans personnalité. 

    Je pense plus que ceux qui arrivent/acceptent de s'adapter et font cela sans renier leur personnalité sont tous mais pas bêtes ;) 

    De plus l'école a bien évolué depuis votre enfance : apprendre sans chercher à comprendre le sens des choses n'est plus le cursus actuel ... que du contraire.  En tout cas il existe de nombreuses écoles où l'apprentissage a un sens,  et qui se fait dans le respect de la personnalité de chaque enfant. 

      • Lundi 28 Mai à 12:54

        Il s'agit uniquement de votre propre interprétation, c'est vous qui voyez un sous-entendu là où il n'y en a aucun. 

        Je m'adresse à mon fils et à son propre fonctionnement, je ne dénigre personne et je ne porte aucun jugement sur ceux qui n'ont pas besoin ou pas envie de chercher à comprendre, chaque personne, enfant ou non, fonctionne différemment et fort heureusement

        Pourquoi faut-il toujours chercher la petite bête ? 

        L'école a évolué depuis mon enfance ? Pourtant toutes les instits avec lesquels j'ai pu discuter me disent eux-mêmes qu'ils ont ces fameux cahiers d'acquis à compléter et qu'ils ne reflètent jamais réellement les capacités d'un enfant. Alors oui elles cherchent à modifier leur approche mais elles reconnaissent elles-mêmes être limités dans leurs possibilités. Je ne me permettrai pas de juger si je ne m'y étais pas un minimum intéressée. 

    2
    Laurence
    Lundi 28 Mai à 16:23

    Un blog est bien un espace public ? 

    Non parce que sinon on peut aussi tenir un journal intime ou familial si on ne souhaite pas que les écrits que l'on poste soient lus, perçus ou reçus de x manière ...  (tout aussi différentes qu'il n'y a de sensibilités, vécus ou personnalités) 

     

    Donc je ne vois pas de quelle petite bête vous parlez ;)  et enfin fort heureusement il appert que l'école primaire belge laisse plus de place à l'individu et à son développement personnel si je m'en réfère aux institutrices de notre beau pays. 

    Néanmoins j'ai bien compris le sens de votre démarche uniquement personnelle et de ce fait, j'éviterais d'y faire écho. 

      • Lundi 28 Mai à 16:47

        Lu oui mais pas interprété à tort et à travers ! Quand quelqu'un choisit une glace à la fraise je ne m'imagine pas qu'il déteste celle au citron ! 

        Je ne vois pas en quoi dire que mon fils ne sait pas être bête et discipliné sous-entend que tous les autres enfants le sont. Ne me faites pas dire ce que je ne dis pas.

         

        En Belgique certes et depuis longtemps même mais en France c'est loin d'être le cas.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :